Soutenance de thèse de Yosra MOUELHI

Ecole Doctorale
Sciences de la Vie et de la Santé
Spécialité
Biologie-Santé - Spécialité Recherche Clinique et Santé Publique
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
qualité de vie,la variation minimale signifiante,scores,patients transplantés rénaux,RetransQol,
Keywords
quality of life,the minimal significant change,scores,renal transplant patients,RetransQol,
Titre de thèse
Pour une meilleur interprétation des scores de qualité de vie des patients transplantés rénaux : Détermination de la variation minimale signifiante du RetransQol
For a better interpretation of quality of life scores for renal transplant patients: Determination of the minimal significant change of RetransQol
Date
Jeudi 18 Octobre 2018 à 14:00
Adresse
27 Boulevard Jean Moulin, 13005 Marseille
Visio-conférence
Jury
Directeur de these Stéphanie GENTILE Université aix-marseille
Examinateur Bertrand DUSSOL Université aix-marseille
Examinateur Marie Claude SIMEONI Université aix-marseille
Examinateur Paul LANDAIS Université de Montpellier
Rapporteur Olivier MORANNE CHU NIMES
Rapporteur Florence RICHARD CHRU Lille

Résumé de la thèse

La transplantation rénale est le traitement de choix privilégié de l’insuffisance rénale terminale, pathologie en constante augmentation en France avec une prévalence de 3615 greffes rénales effectuées en 2016, soit une augmentation de 16% depuis 2012. En évitant le recours à la dialyse, elle permet d’améliorer la qualité de vie des patients et de diminuer les couts de prise en charge. La qualité de vie (QdV) se définit, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), comme la perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lequel il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes. Pour être cliniquement utile, l’interprétation des résultats doit se faire d’un point de vue statistique mais également d’un point de vue clinique pour le patient. En effet, la significativité statistique étant fortement influencée par la taille de l’échantillon, une petite différence de score de QdV peut être statistiquement significative sans pour autant avoir de sens clinique pour le patient. Cela met en évidence la nécessité de définir un changement minimal de score considéré comme pertinent par les patients et les médecins, appelé «différence minimale cliniquement importante (DMCI). La DMCI a ainsi été définie comme la plus petite différence d’un score de QdV perçue comme cliniquement importante pour le patient. Dans ce cadre, notre équipe a développé une échelle de QdV spécifique aux patients greffés, le RetransQol (RTQ), et a coordonné la première étude de surveillance nationale de QdV. Il apparaît essentiel aujourd’hui de valider l’interprétation des scores de QdV de l’échelle RTQ en déterminant la DMCI. Une étude longitudinale a été menée dans 5 centres de transplantation rénale en France, en incluant tout patient transplanté rénal âgé de plus de 18 ans et porteur d’un greffon fonctionnel pendant au moins un an. La QdV a été mesurée par le questionnaire générique SF36, qui reste le questionnaire générique le plus couramment employé, et par le questionnaire spécifique aux patients transplantés rénaux RTQ. Les objectifs principaux de ce travail est de définir les déterminants de la qualité de vie des patients après la transplantation rénale et de déterminer la DMCI du questionnaire ReTransQol V2 du point de vue du patient et du point de vue du médecin. L’objectif secondaire est de vérifier la DMCI du SF36, pour lequel un écart de 5 points est admis comme signifiant par certains auteurs.

Thesis resume

Renal transplantation is the treatment of choice for end-stage renal disease, a pathology that is constantly increasing in France, with a prevalence of 3615 kidney transplants in 2016, an increase of 16% since 2012. By avoiding the use of dialysis, it improves the quality of life of patients and reduces the costs of care. According to the World Health Organization (WHO), quality of life (QoL) is defined as an individual's perception of his or her place in life, in the context of culture and the system of values, which he lives, in relation to his objectives, his expectations, his standards and his worries. To be clinically useful, the interpretation of the results must be defined from a statistical point of view but also from a clinical point of view for the patient. Indeed, the statistical significance being strongly influenced by the size of the sample, a small difference in QoL score can be statistically significant without having clinical significance for the patient. This highlights the need to define a minimal change in score considered relevant by patients and physicians, called the "minimal clinically important difference" (MCID). MCID was defined as the smallest difference in a QoL score perceived as clinically important for the patient. In this context, our team developed a specific QoL questionnaire in renal transplant recipients, the RetransQol (RTQ). It seems essential to validate the interpretation of the QoL scores of the RTQ questionnaire by determining the MCID. A longitudinal study was conducted in 5 kidney transplant centers in France, including patients aged 18 years with a functioning graft for at least 1 year. QoL was measured by the generic questionnaire SF36, which remains the most commonly used generic questionnaire, and by the specific questionnaire for renal transplant patients, RTQ. The main objectives of this work are to define the determinants of patients' quality of life after renal transplantation and to determine the MCID of the ReTransQol V2 questionnaire from the point of view of the patient and from the point of view of the physician. The secondary objective is to define the MCID of SF36, for which a difference of 5 points was determined by some authors.