Soutenance de thèse de Hanae LAHLOU

Ecole Doctorale
Sciences de la Vie et de la Santé
Spécialité
Neurosciences
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
surdité,greffe,cellules pluripotentes induites,,
Keywords
hearing loss,engraft,induced pluripotent stem cells,,
Titre de thèse
nouvelle stratégie thérapeutique pour la surdité neurosensorielle : les cellules souches pluripotentes induites humaines(hiPSCs)
new therapeutic stratery for neurosensory hearing loss : human induced pluripotent cells (hiPSCs)
Date
Lundi 9 Octobre 2017 à 14:00
Adresse
Laboratory of Integrative & Adaptive Neurosciences UMR 7260 CNRS/AMU 3, Place Victor Hugo, 13331 Marseille Cedex 3, France
salle des voûtes pole 3C saint charles
Jury
Directeur de these Azel ZINE Laboratoire des Neurosciences Intégratives et Adaptatives (LNIA) CNRS UMR 7260
Rapporteur John DE VOS Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et de Biothérapies, IRMB - INSERM U1183 Plateforme de reprogrammation cellulaire SAFE-IPS Hôpital Saint-Elo
Rapporteur Christelle MONVILLE UMR861, I-Stem
Examinateur François FERON NICN, CNRS UMR 7259

Résumé de la thèse

La technologie des cellules souches pluripotentes induites humaines (hiPSC) constitue un grand potentiel pour la découverte de nouvelles stratégies thérapeutiques notamment dans le domaine de la médecine régénérative, comme la réparation des tissus par greffe de cellules souches. L'oreille interne représente un système prometteur pour développer des thérapies à partir des cellules hiPSCs. L'identification de méthodologies basées sur le système hiPSCs permettant la génération d'un grand nombre de progéniteurs otiques ainsi que leurs dérivés tels que les cellules ciliées (CC) est donc importante, car cela pourrait offrir un accès illimité aux matériaux cellulaires appropriés pour le développement thérapeutique. L'une des questions intrigantes liées au développement de l'oreille interne réside dans la maîtrise des mécanismes régulant la régénération des cellules ciliées. Ainsi, plusieurs voies de signalisation ont été impliquées dans ce processus, y compris les voies de signalisation WNT, BMP, FGF et NOTCH. La diversité des voies de signalisation impliquées dans le développement de l'oreille interne rend la compréhension de ce phénomène plus compliquée, ce qui soulève la question de savoir laquelle est nécessaire pour la spécification du phenotype CC. Dans ce contexte, le développement d'un protocole d'induction otique in vitro nécessite une bonne connaissance des étapes clés du développement de l'oreille interne in vivo. Dans ce travail, nous présenterons comment les voies de signalisation NOTCH et WNT pourraient impacter la différenciation des cellules souches pluripotentes induites humaines (hiPSCs) en cellules ciliées.

Thesis resume

Human induced pluripotent stem cell (hiPSC) technology holds great potential for drug discovery and raises hopes for the future regenerative medicine such as tissue repair by cell transplantation. The inner ear represents a promising system to develop cell-based therapies from hiPSC derivatives. Identifying hiPSC-based methodologies allowing the generation of large numbers of otic progenitors as well as their derivatives such as hair cells (HC) is therefore of importance, as this could offer unlimited access to suitable cellular materials for therapeutic development. One of the intriguing issues related to the inner ear development is a clearer understanding of mechanism regulating the regeneration of hair cells. Several signaling pathways have been shown to be involved in this process, including Wnt, Bmp, Fgf, and Notch signaling pathways. The diversity of signaling pathways implicated in the inner ear development makes the comprehension of this phenomenon more complicated, raising the question which of these signaling is required for HC specification. In this context, developing a reliable in vitro otic induction protocol requires a good knowledge of key inner ear in vivo developmental steps. In this work we will present how Notch and Wnt signaling pathways could impact the differentiation of human induced pluripotent stem cells (hiPSCs) into late otic cells.